opera news

download from google play download from apple store

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Connection failed Try again

opera news

download from google play download from apple store

CPI : Gbagbo encore devant les juges, ce qu’on lui demande

7info.ci 05/19/2022

View pictures in App save up to 80% data.

L’ancien dirigeant ivoirien Laurent Gbagbo sera à nouveau devant les juges de la Cour pénale internationale (CPI) pour affaire le concernant.

La date n’est pas encore précisée. Mais une rencontre à la CPI entre Laurent Gbagbo, son conseil et les juges est prévue. Déjà l’ex-président ivoirien séjourne en Europe pour la cause. Selon des sources concordantes, il a rejoint son avocat principal, Me Emmanuel Altit pour préparer ce rendez-vous.

Pour cette fois, il ne s’agit pas de passer en jugement. L’ex-dirigeant ivoirien a été déjà acquitté par la justice internationale. Il était accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis en Côte d’Ivoire, son pays pendant la crise postélectorale de 2021-2011 qui a officiellement fait plus de 3 000 morts. Depuis le 31 mars 2021 en appel, la justice internationale l’a blanchi des charges retenues contre lui.

Cette future présence de Laurent Gbagbo à la CPI est consécutive à une requête émise par ses avocats. Me Altit avait introduit une demande pour une mise à la disposition du public des décisions prises par la Cour pendant le procès Gbagbo. Me Altit avait également demandé à la Cour, la création d’une base de données publiques à cette fin. C’était en septembre 2021.

Les juges avaient répondu par la négative. Le 13 avril 2022, dans une décision, la CPI a estimé insuffisants les arguments avancés et les a rejetés. Toutefois, ils avaient donné la possibilité aux parties participant à cette procédure d’apporter de nouveaux arguments pour défendre leurs dossiers. Le délai imparti court jusqu’au 30 juin 2022. Ce serait donc en partie pour préparer son dossier à l’effet de convaincre les juges de la Chambre de première instance VII, que l’actuel président du Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) est hors du pays depuis début mai 2022.

Follow us on Telegram