opera.com

Mode lecture

Côte d’Ivoire : la validité des CNI prorogée jusqu’au 30 juin 2021

MoïseK 06/24/2020

Le Gouvernement ivoirien a annoncé ce mercredi 24 juin 2020, la reconduction pour un an, c’est à dire « jusqu’au 30 juin 2021 », des cartes nationales d’identités (CNI) dont la validité a déjà expiré depuis le 30 juin 2019.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Selon son porte-parole, Sidi Tiémoko Touré, l’opération de délivrance des nouvelles pièces d’identité biométriques, lancée le 17 février 2020, « n’a pas permis à ce jour à tous les détenteurs des anciennes cartes nationales d’identité de procéder à leur enrôlement, en raison des mesures restrictives prises pour lutter contre la maladie à Coronavirus ». 

Par conséquent, le gouvernement a décidé de proroger la période de validité des cartes nationales d’identité arrivant à expiration le 30 juin 2020 (…) jusqu’au 30 juin 2021, soit un délai d’un an supplémentaire », a indiqué le ministre de la Communication et des Médias, lors du traditionnel point-presse suivant le Conseil des ministres. De fait, il sera donc possible de voter avec les CNI actuelles (2009-2019), à la prochaine élection présidentielle, puisqu’elles seront encore valides à la date du 31 octobre 2020. 

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Toutefois, l’on pourrait se demander si ce faux bond n’est pas un aveux d’échec ou une incompétence de l’Office national de l'Etat Civil et de l'Identification de Côte d'Ivoire (ONECI), structure dirigée par Sitioni Kafana, fils du ministre Koné Kafana, par ailleurs Député-maire de Yopougon. En tout cas, si ce n’est pas le cas, cette dernière décision prise dans ce sens démontre à l’envie que la réalité a rattrapé le gouvernement RHDP du Président Alassane Ouattara, car le mode opératoire qu’il avait initié pour la délivrance des CNI semble ne pas répondre à la situation.

Fixé à 5000 francs CFA, le coût de l’acquisition des nouvelles CNI avait été jugé « excessif » par bon nombre d’Ivoiriens, qui avait plaidé pour sa gratuité. Ainsi, sur 11 millions d’Ivoiriens qui devraient être concernés par cette opération, seulement près d’un million ont été recensés à ce jour, à en croire une source au sein de l’institution. 

MoïseK

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB