opera.com

Mode lecture

Candidature de Bédié: c'est une des faiblesses de la constitution de 2016 proposée par le Rhdp.

Bassira 06/25/2020

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Depuis le samedi 20 juin dernier, Aimé Henri Konan Bédié, président du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), âgé de 86 ans, a officiellement annoncé sa candidature aux prochaines élections présidentielles pour le compte de son parti.

Cette annonce vient de mettre au centre du débat politique, l'âge avancé de l'ex-président, que décrient désormais ses adversaires politiques à chacune de leurs sorties et bien d''autres Ivoiriens.

Cette situation actuelle a fini par situer sur des dispositions contenues dans la constitution de 2016 jugées de points de faiblesses comparativement à celle de 2000.

Au moment de la rédaction de la Constitution de 2000 l'âge limité des candidats à l'élection présidentielle avait été fixé à 75 ans. Les constitutionnalistes s'étaient appuyés sur des exemples dans plusieurs pays où il est difficile avec cet âge de faire bon ménage avec les charges présidentielles.

Mais, celle de 2016, instituant la 3e République est venue lever cette barrière en fixant l'âge des candidats à partir 35 ans sans limites.

Quatre ans après le vote de cette constitution, les ivoiriens qui font une relecture de leur constitution au seuil d'une élection présidentielle, constatent les tares, qui y figurent. C'est aujourd'hui que des Ivoiriens découvrent des faiblesses de la loi fondamentale actuelle.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

C'est pourquoi, certaines langues admettent difficilement les critiques formulées par les dirigeants du parti au pouvoir, le Rassemblement des Houohouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHD), contre ce candidature. Celles-ci accusent le RHDP d'en être les seuls responsables.

Car cette constitution est leur proposition au peuple. Au moment de son vote, ils étaient en complicité avec Konan Bédié dans la même coalition politique qui a défendu cette constitution.

Pour ceux qui pensent en savoir plus, la disposition liée à l'âge des candidats dans cette constitution visait à faire plaisir à deux individus, que sont Guillaume Soro et Konan Bédié. Le verrou de la limite d'âge a été levé à cause de Bédié et ramené à 35 ans, à cause de Soro Guillaume.

Pour ces derniers, que le RHDP assume, accepte ses fautes. Et que si la convention du PDCI entériné sa candidature, il doit aller à la compétition. Quitte aux Ivoiriens de le voter ou pas.

Bassira.

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB