opera.com

Mode lecture

Paiement en retard des indemnités de correction : mépris des enseignants ?

BoussouKoffiArcel 06/25/2020

Les examens à grand tirage sont généralement les dernières activités du milieu de l'éducation formation en Côte d'Ivoire pour terminer une année scolaire. Leur organisation obéit à certains critères et les corrections des épreuves, la proclamation des résultats, les réclamations mettent fin à cette organisation. Les enseignants qui participent à la correction sont normalement rémunérés pour cette activité. Mais depuis quelques temps, que de difficultés pour eux de se faire payer cette indemnité, quelque fois dérisoire ?

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Et ce retard dans le paiement de cette somme qui intervient désormais à la veille des examens de l'année scolaire suivante, constitue un véritable problème auquel il serait impérieux pour les autorités administratives, en premier, les différents ministres en charge des départements de l'éducation et de la formation, d'y trouver des solutions idoines et définitives. En effet, ces retards font l'objet de mouvements d'humeurs de la part des enseignants presque tous les ans, avant que ceux-ci ne soient payés.

Cette année, il n'y a pas longtemps, nous avons appris que le paiement des indemnités de correction pour l'examen de l'entrée en 6ème 2019 avait démarré et que pour des raisons de la pandémie du nouveau coronavirus, l'opération a été stoppée, vu qu'elle avait suscité des attroupements devant les trésoreries chargées de le faire. Des vidéos et images de ces attroupements ont circulé sur les réseaux sociaux ivoiriens. Les concernés devront recevoir leur indemnités par les réseaux mobile money. C'est ce qu'ont décidé les responsables des paiements pour la DRENETFP d'Abidjan 3 pour laquelle nous avons eu les informations.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Rappelons qu'avant, cette indemnité se payait directement dans les IEPP, inspection d'enseignement préscolaire et primaire par les économes ou intendants. Cependant, ces modiques sommes sont désormais payées par les trésors des zones de compétences des IEPP, depuis quelques années.

Quel supplice !

Le paiement des indemnités de correction pour le secondaire aurait aussi été fait récemment. Il n'est pas sûr que toutes les directions régionales de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation Professionnelle , DRENETFP, aient sacrifié à ceux rituel.

Au niveau de l'examen du BTS de la session 2019, ce n'est que récemment que ces indemnités auraient commencé à être payées. Pareil pour les indemnités de correction dans l'enseignement technique et professionnel, c'est aussi le cas, non sans qu'un collectif des syndicats du secteur ait menacé des débrayer si ce n'était pas fait, en donnant un deadline à leur tutelle.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

C'est le lieu d'attirer l'attention des ministres responsables du secteur education-formation pour mettre en place des intendance comme revendiquées par les syndicats, à l'effet d'un paiement diligent de ces indemnités. Parce que la pratique actuellement en vigueur est humiliante pour des responsables, des pères et mères de familles qui sont convoqués dans les trésors pour de petites sommes d'argent, 5000FCFA pour certains. Cette solution aura le mérite d'éviter les bruits de bottes qu'on entend malheureusement chaque sur ce sujet, sachant que bien d'autres problèmes plus sérieux, notamment la question de la revalorisation des indemnités de logement, font l'objet de plusieurs grèves depuis quelques années.

BOUSSOU Koffi Arcel

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
olivierlagoble · 06/28/2020
Mme le ministre montre à qui qui conque qu'elle maîtrise son département et tout les puissants syndicats de l'éducation ont tous mis leur queue entre leurs jambes

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB