opera.com

Mode lecture

Libye/ la Turquie accuse la France : "Elle veut revenir à la vieille époque coloniale"

Flashinfo 06/25/2020

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

La Turquie a critiqué les remarques de la France sur le soutien d'Ankara au gouvernement internationalement reconnu en Libye, affirmant que Paris vise à rétablir l'ancien régime colonial dans le pays d'Afrique du Nord.

Ces commentaires mordants sont intervenus quelques jours après que le président français Emmanuel Macron a lancé une violente attaque verbale contre la conduite de la Turquie en Libye ravagée par la guerre, l'accusant de jouer un "jeu dangereux" qui ne peut plus être toléré.

Dans une interview accordée mercredi, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré: "La France tente de diviser la Libye. Elle veut revenir à la vieille époque coloniale".

Le pays riche en pétrole est divisé entre des administrations rivales à l'est et à l'ouest, le conflit attirant récemment une participation étrangère croissante.

La Turquie soutient le gouvernement d'accord national (GNA) basé à Tripoli et reconnu par l'ONU, dirigé par le Premier ministre Fayez al-Sarraj.

La France, les Émirats arabes unis (EAU), l'Égypte et la Russie soutiennent la Chambre des représentants basée à l'Est, alliée du commandant militaire renégat Khalifa Haftar.

Critiquant le soutien de la France à Haftar, Cavusoglu a accusé Paris de jouer un "jeu dangereux" en Libye, affirmant que son rôle contredit les résolutions de l'ONU et sa position en tant que membre permanent du Conseil de sécurité.

"De nombreux pays ont commencé à prendre parti pour le gouvernement légitime reconnu par l'ONU. C'est un reflet positif de notre coopération [avec le GNA]", a-t-il déclaré.

La Libye a été déchirée par la violence qui a attiré des groupes armés tribaux et des acteurs étrangers depuis le renversement et le meurtre de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011 dans un soulèvement soutenu par l'Occident.

La Turquie est intervenue de manière décisive en Libye après le lancement de l'opération Peace Storm en mars , en fournissant un soutien aérien, une formation et des armes pour aider le GNA à repousser un assaut d'un an de Haftar sur la capitale, Tripoli.

Le GNA a repris ces dernières semaines le contrôle de sites stratégiques, dont Tarhuna, le dernier bastion d'Haftar dans l'ouest de la Libye.

Mardi, le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères a accusé Macron de "perdre la raison".

"En raison du soutien qu'elle a apporté aux structures illégitimes pendant des années, la France a une responsabilité importante dans le fait d'entraîner la Libye dans le chaos", a déclaré Hami Aksoy. "Le peuple libyen n'oubliera jamais les dommages que la France a infligés à ce pays". 

Parallèlement, la France a exigé mercredi une discussion "sans tabous" au sein de l'UE sur ses relations avec la Turquie, qui reste officiellement candidate à l'adhésion au bloc malgré un processus d'adhésion au point mort.


Flashinfo

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
hautdébit · 06/27/2020
la France est un danger pour le monde. elle pille les richesses des nations par les divisions et les guerres.tous les complots dans le monde sont dirigés par la France.
AkaleDiatta · 07/2/2020
la cpi a t-il peur de cet chien sakozy la cpi cest du mensonge une organisation dirigent par des bandit corompu
ZakariBoube · 06/29/2020
macrii makron toi tu laisse la Libye tranquille
+225-04*********" · 06/26/2020
vous êtes même chose,les Africains sont fatigués de vous.

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB