opera.com

Mode lecture

Situation sociopolitique et sécuritaire : le Raci veut discuter avec le président Alassane Ouattara

Kiky_Houphouet 06/26/2020

Le Rassemblement pour la Côte d'Ivoire ( RACI) a pondu une déclaration relative à la situation sociopolitique et sécuritaire du pays. Le parti du député Soro Kanigui veut rencontrer le chef de l'Etat par rapport à ce propos. Nous vous proposons l'intégralité du communiqué.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

AU CHAPITRE DE LA DÉTENTION PROLONGÉE DES CADRES PRO-SORO. 


Le 23 décembre 2019, alors qu'ils comptaient seulement accueillir le Président GUILLAUME SORO qui revenait d'un séjour européen d'un semestre, 5 députés, un maire et plus d'une dizaine de cadres, tous proches de l'ex-Président de l'Assemblée nationale ont été interpelés puis écroués dans différentes prisons du pays pour des infractions de flagrant délit. Six mois après, force est de constater qu'ils sont toujours détenus arbitrairement sans procès. Et comme si cela ne suffisait pas, la crise sanitaire due à la Covid19 est advenue. Ce qui amena le Président de la République et le Gouvernement à libérer 2004 prisonniers de droit commun en excluant les détenus politiques dont plusieurs membres de la Représentation nationale, pourtant simplement soupçonnés de divulgation de fausses nouvelles.

Mieux, la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP) a, dans une ordonnance, exigé la libération des députés incarcérés.

 L'Union interparlementaire (UIP) lui emboitera le pas. Mais rien ni fit. 

Pendant ce temps, la Covid19 s'est propagée dans le milieu carcéral. 

- De la prison d'Abengourou où il est détenu, M. SIMON SORO, jeune frère de GUILLAUME SORO se retrouve actuellement sous assistance respiratoire dans une clinique d'Abidjan.

- À Dabou, une personne qui partage la même cellule que les Députés SOUMAÏLA YAO et KANDO SOUMAHORO a été testée positive à la Covid19. 

Soulignons à toutes fins utiles que le Député SOUMAÏLA YAO a, des suites d'une complication cardiaque les 23 et 24 octobre 2017, subi une opération coronarienne et une pose de stent au centre de cardiologie du CHU de Treichville (information médicale vérifiable auprès du concerné et de l'établissement sanitaire susmentionné). Ce qui fait de lui une personne extrêmement vulnérable et menacée par la Covid19.

- À Abidjan, 7 cas selon la presse, ont été détectés dans la grande prison de la MACA, dont 2 au moins au bâtiment des assimilés où logent le Président du RACI, le député KANIGUI MAMADOU SORO, et ses compagnons.

Le RACI, parti attaché aux valeurs de Dialogue politique, de Justice, de Démocratie et de Réconciliation nationale a, dans un courrier adressé au Premier ministre, demandé une audience en vue de discuter de ses préoccupations et des difficultés liées au processus de Paix et de Réconciliation nationale. Courrier hélas demeuré sans suite. 

Au vu donc de tout ce qui précède :

Le RACI decide d'adresser un courrier au Président de la République dans la même optique du Dialogue politique et républicain.

Le RACI rappelle au Président de la République ce que fût son parcours politique pour lequel d'ailleurs plusieurs des cadres aujourd'hui arbitrairement détenus ont sacrifié leur vie .

 Le RACI l'invite donc à prendre ses responsabilités historiques en libérant tous les détenus politiques civils et militaires afin de préserver leur santé et créer les conditions d'un climat de quiétude. 

Le RACI interpelle les ambassades et chancelleries présentes en terre ivoirienne sur leur devoir de rompre avec le mutisme par elles affiché face à ce qui constitue un déni flagrant des Droits de l'Homme et de la Bonne Gouvernance démocratique.

Le RACI réitère la nécessité d'organiser des élections libres, transparentes et équitables dans un climat de cohésion, de paix et de sérénité. 


AU CHAPITRE DE L'ATTAQUE MEURTRIÈRE DE KAFOLO.

Le RACI a appris avec stupeur l'attaque meurtrière d'une position mixte Armée-Gendarmerie à Kafolo (Département de Kong) qui s'est soldée par plus d'une dizaine de soldats tués. Dans une précédente déclaration, le RACI a condamné cette attaque criminelle et lâche. Aussi :

Le RACI se réjouit de l'annonce par les autorités de l'arrestation des présumés auteurs de l'attaque meurtrière.

Le RACI en félicite les Forces de défense et de sécurité. 

Le RACI salue l'implication de nos partenaires et alliés extérieurs dans la lutte contre le terrorisme.

Le RACI, tout en présentant une fois de plus ses condoléances à nos soldats et aux familles endeuillées, invite les Forces de défense et de sécurité à plus de vigilance dans la protection des ivoiriens et de leurs biens. 


AU CHAPITRE DU PROCESSUS ÉLECTORAL ET DE LA DÉLIVRANCE DES PIÈCES ADMINISTRATIVES.

Le RACI a, à l'instar d'autres partis politiques d'opposition, noté la brièveté du temps imparti pour la révision de la liste électorale ainsi que des difficultés d'obtention des pièces administratives en cours de confection ou de renouvellement. À ce chapitre :

Le RACI se réjouit de la prorogation de la validité des Cartes Nationales d'Identité comme souhaitée par l'opposition politique.

Le RACI salue également la prorogation du délai initialement fixé pour l'enrôlement électoral. Il lance donc un appel aux ivoiriens non encore inscrits, de saisir cette opportunité pour le faire afin de participer activement au processus de démocratisation et de gestion de notre pays. 


Fait à Abidjan, le vendredi 26 juin 2020.

Le Député ISSIAKA SOUMAHORO.

Vice-président du RACI.

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
+225-6646**** · 06/26/2020
laisse nous voté ouvre la route de soro sais un ivoirienne laissé le viens
RasDominique · 06/26/2020
vous n'avez rien vu d'abord !sa na pas encore comase !

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB