opera.com

Mode lecture

Monnaie Eco : Buhari, le président Nigerian révolté contre Ouattara et la France

SylvainGuédéDebailly 06/24/2020

Il brandit la menace de dislocation de la Cedeao


Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data


le président du Nigeria Muhammadu Buhari n'est pas du tout content de la tournure des choses quant à la mise en circulation de la nouvelle monnaie Eco telle que projetée par la France et ses relais ouest-africains. Buhari l'a fait savoir à travers des tweets salés repris par nos confrères d'Ecofin.

« Cela me donne un sentiment de malaise que la zone UEMOA souhaite reprendre l’Eco en remplacement de son Franc CFA avant les autres Etats membres de la CEDEAO », s'est lâché le numéro un nigérian pestant ainsi contre le projet franco-africain. Le président du Nigeria qui intervient après la récente prise d'une loi par la France de remplacer le FCFA dans sa forme actuelle par la nouvelle monnaie Eco, se sent floué, humilié et blessé dans son amour propre devant une mesure qui visiblement n'a pas tenu compte de l'avis des autres ouest-africains. Notamment le bloc anglophone amené par le géant nigérian.

"Il est inquiétant qu’un peuple avec lequel nous souhaitons nous associer prenne des mesures importantes sans nous faire confiance pour la discussion", a déclaré très indigné M. Buhari qui fait valoir que cette façon d'enclencher les choses à propos de l'Eco pourrait aboutir à une dislocation de la Cedeao.

« Nous devons procéder avec prudence et respecter le processus convenu pour atteindre notre objectif collectif tout en nous traitant les uns les autres avec le plus grand respect. Sans cela, nos ambitions pour une union monétaire stratégique en tant que bloc de la CEDEAO pourraient très bien être sérieusement menacées. (...) Nous avons tellement misé sur ce projet pour laisser les choses à la simple convenance et à la commodité », a chargé le président du Nigeria pour qui le respect des critères de convergence devraient gouverner à l'avènement de la nouvelle monnaie afin de construire une union monétaire solide et souveraine.

Comme on peut le deviner, la guerre de l'Eco est ouverte et elle aura bel et bien lieu quand on considère les forces et puissances économiques en présence.

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
GUEST_jlX8wY8jl · 06/24/2020
bon courage, mai il faut changer aussi les choses nous sommes au 21e siècle ont doi avance !
DjibribnaBanda · 06/28/2020
si ont raté 21e, denger partout en Afrique
HarounaAmadou · 06/28/2020
cool merci bohari
MoussaDao_06 · 06/27/2020
buhari parle de solidarité au sein de la cedeao ok qu'il ouvre ses frontières avec les pays voisins membres de la cedeao. respectons les principes fondateurs de la cedeao. il est très mal placé pour faire la morale.

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB