opera.com

Mode lecture

De retour en Côte d’Ivoire, l’ambassadeur Charles Gomis : « je suis venu pour apprendre»

Eugy_Yobouet 06/26/2020

Nommé le 3 avril 2019, comme les 33 sénateurs nommés par le Président de la République, Alassane Ouattara, Charles Providence Gomis, a marqué de sa présence effective, à la session ordinaire qui ouvre la deuxième phase des travaux parlementaires de la Chambre Haute. Désormais il siège au Sénat après que le Chef de l’Etat, ait nommé un nouvel ambassadeur en France en la personne du ministre Maurice Kouakou Bandaman.

  Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Venu prendre toute sa place au Sénat, Charles Providence Gomis s’est prêté aux questions des hommes des médias au terme de cette session ordinaire qui a vu le renouvellement du Bureau du Sénat. Le vice président du Sénat chargé de la Diaspora et de la Coopération internationale a exprimé ses sentiments suite à ce retour au pays. « Merci de me donner l’occasion à mon retour après sept ans de service à la Côte d’Ivoire à la demande du Président de la République, son excellence Alassane Ouattara, je suis donc heureux d’avoir bénéficier de sa compréhension et de sa générosité en me choisissant parmi beaucoup d’autre pour être Vice-président du Sénat de Côte d’Ivoire, je suis très très heureux.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Je reviens gonflé pour savoir un peu comment ça va se passer et je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de suivre mon parcours, je crois que j’ai fais un peu de tout mais jamais du parlementaire, donc je suis venu pour apprendre ; je viens pour apprendre et je vais voir avec mes collègues en ce qui concerne la diaspora, il y a une commission chargé de la diaspora et de la coopération internationale dirigée par madame Chantal Fanny ; je vais d’abords voir quels sont les travaux que cette commission a mené et avec eux définir pour l’avenir la philosophie, l’orientation du Sénat en ce qui concerne la diaspora et la coopération internationale, deux volets qui sont à ma charge. Dans tous les cas je suis très reconnaissant au Président du Sénat, son excellence Jeannot Ahoussou-Kouadio, qui a eu l’amabilité de proposer au Chef de l’Etat ma prolongation pour le deuxième mandat au Sénat… » a-t-il indiqué avant de relever quelques qualités qu’il pourrait mettre au service de l’Institution parlementaires

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

«Je vais d’abord, comme je vous l’ai dis, apprendre auprès de mes collègues, écouter savoir comment ça fonctionne. L’avantage que j’ai un peu par rapport à d’autres c’est que j’ai des relations. Si vous vous souvenez c’est moi qui ai accompagné le Président du Sénat français, Gérard Larcher à Abidjan et à Yamoussoukro, pour la visite du Sénat français avec une forte délégation de 11 sénateurs. J’ai des relations avec le président du sénat camerounais qui est le président des Sénats africains. Une chose qu’on va mettre en place avec le Président Ahoussou en ce qui concerne la fédération des sénats africains. La seule avantage que j’ai sur les autres c’est ce sont mes relations… »

Eugène YOBOUET

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
+225-7741**** · 06/26/2020
tu vas apprendre quoi encore ? vas plutot a l,école de Koné Zakaria le patron des ambassadeurs de côte d,ivoire
+225-0409**** · 06/26/2020
Des vieux qu'on nomme toujours après c'est pour parler de Bédié ...
+225-0800**** · 06/26/2020
les grands hommes se valle merci de vouloir servir ton pays
GUEST_yGaPBw0g5 · 06/26/2020
tu veux e etre koï

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB