opera.com

Mode lecture

Mali / Justice: cambriolage et menace de mort au domicile de Massa Koné, Président de Cmat

Colombo-Justicier 06/29/2020

Les droits de l'homme seraient-ils en train d'être soumis à l'inclinaison d'exercer dans l'état de droit de Mali? Du moins, un activiste de droit de l'homme et sa famiffe ont été passés la cible des attaques des individus non identifiés et équipés d'armes de guerre.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

L'annonce de l'agression au domicile de Massa Koné, Porte-parole de la Convergence Malienne contre les Accaparements de Terres (CMAT ) a été faite lors d'une Conférence de presse tenue ce Jeudi 25 Juin 2020 par les membres de ladite plate-forme.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Selon les faits relatés par un confrère malien, des individus armés et cagoulés ont commis un cambriolage au domicile de l'activiste Massa Koné dans la nuit du vendredi 19 Juin 2020. Celui-ci était absent. Mais les hommes en tenue militaires et cagoulés avaient pointé des armes de guerres dont les PA et Kalachnikov aux membres de famille de celui qui était dans leur collimateur, en occurrence Massa Koné. 


Le domicile soumis à une fouille sous le silence imposé par les armes, les assaillants ont emporté des téléphones, bijoux, clés USB, disques dur externes et de l'argent.


Un communiqué de presse a été animé à cet effet par SOUNKALO KONÉ, Président de la CMAT et Massa Koné, Secrétaire Général et Porte-parole de la Convergence Malienne contre les Accaparements de Terres. 

« La Convergence malienne contre les accaparements de terres (CMAT) a appris avec beaucoup d’indignation, l’attaque du domicile de son porte-parole, Massa KONE, Secrétaire Général de l’UACDDDD vers 3 heures 30 de matin du vendredi 19 juin 2020, par six individus cagoulés, et habillés en tenue militaire avec des armes de guerre (PA et Kalachnikov) », souligne le communiqué rendu public ce Jeudi 25 Juin 2020.


Par ailleurs un appel a été lancé aux organisations de droits de l'homme avec la prise en témoin de l'opinion nationale et internationale. Mais encore sans omettre d'interpeller le Gouvernement malien de prendre toutes les dispositions pour mener des investigations et traduire les auteurs devants les tribunaux. 


Rappelons que cette agression d'intimidation n'est pas à sa première au Mali. Massa Koné est régulièrement la cible de menaces d'intimidation de ce genre. Le Mali étant un état de droit, l'État est donc interpellé de garantir cet état de droit.


La voix des sans voix, Reporter sans Frontière. RSF

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB