opera.com

Mode lecture

Abidjan toujours isolée du reste du pays jusqu'au 15 Juillet

AmilcarCabral 06/25/2020

Les décisions tant attendues du Conseil National de sécurité viennent de tomber. Et cela ne va certainement pas fait plaisir à de nombreux ivoiriens et acteurs économiques surtout dans le domaine du transport. Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

En effet, ce jeudi 25 juin 2020, un Conseil National de Sécurité s’est tenu au palais de la République. Ce Conseil a été présidé par le Président de la république, son Excellence M. Alassane Dramane Ouattara. Cette séance a permis d’examiner l’évolution de la maladie à coronavirus qui sévit dans le pays depuis plus de 3 mois et prendre des mesures pour éradiquer cette maladie.

Ainsi après avis du Comité scientifique et de l’évolution de la maladie à coronavirus, le Conseil National de Sécurité a pris les décisions suivantes :

1-Le maintien de l’état d’urgence ;

2-Le maintien de la fermeture des frontières terrestres et maritimes ;

3-Le maintien de l’isolement du Grand Abidjan, en renforçant le contrôle aux entrées et sorties et en sanctionnant les cas de violation ;

4-Le maintien de la fermeture des bars, boîtes, cinémas et lieux de spectacle ;

5-Le maintien de l’interdiction des rassemblements de population, au-delà de 50 personnes pour le Grand Abidjan et cela jusqu’au 15 juillet 2020.


Néanmoins, à partir du 1 juillet la réouverture des frontières aériennes sera effective. Par ailleurs le Conseil a également décidé du renforcement du dispositif de prélèvement et de tests et exhorte les populations au port du masque sous peine de sanction.

Pour rappel la Côte d’ivoire a connu une hausse importante des cas de malade au Covid-19 ces derniers jours. C’est pourquoi une telle décision n’est point surprenante ; elle doit être d’ailleurs plus stricte face à l’incivisme de la population qui au risque des dangers qu’elle court ne reste point les gestes barrières.

Toutefois, le gouvernement devrait prendre des mesures d’accompagnements financières pour aider les secteurs d’activités qui sont durement touchés par la maladie notamment le secteur du transport.

Narcisse TCHIMOU

Abonnez vous à ma page en cliquant sur "suivre" en haut à droite de votre écran, pour recevoir plus d'informations. Surtout, laisser vos impressions en commentaire.

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
+225-6553**** · 06/26/2020
Mr le Président ses normal que vous vous préoccupez de la situation actuelle que le pays traverse mais si chaque fois vous devez repoussé les dates pensez vous que ses la meilleure solution non je ne crois pas nous sommes appelés a vivre avec le covid mais aux peuples de prendre ses responsabilités. Car a cause de l'isolement du pays beaucoup on perdu leur emploi . Svp Mr le Président de la République ayez pitié du peuple
AngeSouthioUetto · 06/25/2020
tu as ferme les maquis s est ke tu pense a ton peuple les gens vont mange commence si il ne travail pas Alassane tu as tout ferme pourquoi ?
PatrickAkia · 06/28/2020
Des décisions bizarre
Defaodef · 06/26/2020
vous n'eprouvez aucune émotion face à la souffrance du peuple.avec le covid 19,les gens continuent de voyager, mais le transport a été multiplié par 3 voire 4.c'est quelle mesure vous avez faire respecter dans ce pays, rien.interdiction de fumer en public,les sachets plastiques,le port du masque obligatoire... rien.

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB