opera.com

Mode lecture

Gabon/homosexualité : pourquoi ce volte-face ?

DarymKard 06/25/2020

Il y'a un an de cela, l'homosexualité avait fait l'œuvre de pénalisation au Gabon. Cependant, depuis Mardi, cette loi fut abrogée dans un étonnement général.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

Le Sénat, la chambre haute, avait voté la pénalisation de l'homosexualité l'année dernière. Cette loi prévoyait ainsi pour les coupables, une peine de prison de 6 mois maximum et 5 millions FCFA d'amende. Mais cette loi n'ira pas loin puisque depuis Mardi soir, l'Assemblée nationale du Gabon l'a abrogée. Cela consacre dès lors, la dépénalisation d'actes homosexuels dans le pays. L'on peut se demander alors pourquoi ce revirement de situation ?

Il faut dire que depuis le vote de cette loi par le Sénat, la vie en société de la communauté LGBT serait devenue difficile au Gabon ( selon les rapports d'ONG). De la stigmatisation du début, les homosexuels étaient désormais confrontés aux agressions morales et physiques. C'est l'une des causes qui aurait peut-être pousser les autorités à prendre cette décision afin de protéger tous ses concitoyens.Toutefois, cela expliquerait-il ce volte-face qui n'a d'ailleurs pas l'assentiment de la très grande majorité de la population gabonaise ?

Cette loi pour la dépénalisation de l'homosexualité, serait introduite par le premier ministre gabonaise en personne et votée par 48 députés, 24 contres et 25 abstentions. Dans cette période de lutte contre la Covid-19, était-il nécessaire de débattre sur un tel sujet qui en réalité n'a jamais intéressé les gabonais ? Les gouvernements ont-ils pliés l'échine face à l'ordre mondial qui impose des mesures drastiques pour bénéficier d'une aide ou des faveurs ? Ou, le pouvoir gabonais voudrait rentrer dans l'histoire comme l'un des pays subsahariens à tolérer les pratiques homosexuelles sur son sol ?

Cependant, tout n'est pas encore joué puisque le Sénat sera encore saisi sur ce dossier. Va t-il confirmer sa décision de l'année dernière ou va t-il se dédire et suivre l'Assemblée nationale ? Le peuple gabonais vous regarde.

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB