opera.com

Mode lecture

Appui au secteur privé: une centaine d'entreprises se retirent du processus

Eddy3 06/25/2020

A l’instar des pays frappés par la pandémie du Coronavirus, la Côte d’Ivoire a promis une aide notamment aux entreprises afin de les aider à reprendre leurs activités. Près de trois mois après, cet appui semble être un leurre.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data


Grosse désillusion. Les entreprises ivoiriennes qui espéraient bénéficier du soutien de l’Etat du fait de la crise à Coronavirus, sont vite revenues à la réalité. Un membre de la Confédération des Petites et moyennes entreprises (PME) du Bâtiment et des travaux publics (BTP), nous confie ce jeudi 25 juin 2020 que tout est mis en place pour que les PME ne puissent pas bénéficier de l’aide de l’Etat. D’abord, relève-t-il, à cause des conditions draconiennes qui leur sont imposées. « On demande aux PME d’être à jour de leurs impôts en fournissant une attestation de régularité fiscale sur deux ans. De même on leur exige d’être en règle au niveau de la CNPS sur deux ans. On leur impose de fournir un bilan sur trois ans. Or un bilan c’est environ 600000 F CFA par an soit près de 2 millions F les trois ans. Tous ces documents doivent être certifiés par un expert-comptable. Ce qui exige encore des frais. Les conditions exigées aux PME sont trop », souligne-t-il avec amertume. Pour ce chef d’entreprise, il ne sert à rien de s’engager dans un tel processus, effectuer toutes ces dépenses et après ne pas bénéficier de fonds. « Il n’y a aucune garantie que si nos entreprises engagent des frais, elles auront un soutien de l’Etat. Donc, il est mieux d’y renoncer », fait-il savoir. Et pour cause, relève cet opérateur économique, actuellement les entreprises du BTP n’ont aucun marché. « Les appuis estimés sont des prêts. Il ne sert à rien d’engager des dépenses pour avoir un prêt. Surtout qu’on n’a pas de marché actuellement », affirme-t-il. C’est pourquoi, il dit ne pas être surpris qu’une centaine d’entreprises membres de la Confédération des PME du BTP s’est retirée du processus de soutien au secteur. « Moi dès les premières heures, je me suis aperçu qu’il n’y a aucune volonté de l’Etat de nous aider. Aujourd’hui, nos employés sont à la maison, sans salaire. Nos chantiers sont arrêtés. Cette crise va aggraver davantage la pauvreté en Côte d’Ivoire », conclut-il.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data

C’est le 31 mars 2020 que le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a annoncé la mise en place d’un plan économique, social et humanitaire de 1700 milliards F CFA, soit 5% du Produit intérieur brut (PIB). Ce plan se décline en trois axes. A savoir un appui à l’économie, aux entreprises et aux populations. Mais, près de trois mois après, la plupart des entreprises attendent toujours.

AKE

 

 

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
ZahuiAlainGore · 06/26/2020
Depuis que le virus est apparu dans notre pays, tout le monde se sent floué !!!
kyser · 06/25/2020
Pour une aide qu'on veut apporter aux entreprises en difficulté, on demande trop de choses vraiment.

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB