opera.com

Mode lecture

Le remède malgache, approuver par l'Allemagne !

Kra_Koffi_Arthur 06/24/2020

Le président de Madagascar a lancé un remède à base d’Artemisia pour lutter contre le nouveau coronavirus. Malgré les mises en garde de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la plante anti-malarienne revient sur le devant de la scène en Afrique. 

Dans la crise sanitaire qui secoue le monde depuis des mois, un prétendu remède contre la Covid-19 a surgi en Afrique, là où nul ne l’attendait. Le président malgache, Andry Rajoelina, convaincu de détenir la solution contre le nouveau coronavirus, a pris de court scientifiques et instances internationales. Et créé le buzz grâce à une opération de communication en trois temps. D’abord quelques annonces mystérieuses, début avril, au sujet d’un remède anti-Covid. Une allocution télévisée, dix jours plus tard, où il dévoile le nom du traitement : « Covid-Organics » (CVO), un « remède traditionnel amélioré » à base d’Artemisia et de plantes médicinales de Madagascar. Enfin, le lancement officiel des petites bouteilles de liquide ambré devant un parterre de ministres, d’ambassadeurs, et de journalistes conviés le 20 avril, à l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA), où le breuvage a été conçu. Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data En décoction à boire, en infusettes ou en vrac de plantes brutes, le Covid-Organics est préconisé comme traitement préventif et curatif, et vanté par le président comme l’arme absolue contre la Covid-19.

'' Cette potion est notre gilet pare-balles dans la guerre contre le coronavirus ''

A la veille du lancement commercial, seuls trois patients volontaires avaient testé le remède. Contacté fin avril, Charles Andrianjara, directeur de l’IMRA, nous expliquait : « Nous avons constaté une amélioration de leur état de santé. Les symptômes de fièvre et de difficultés respiratoires se sont atténués. Au bout de 7 à 10 jours, les patients étaient négatifs. L’étude est en cours pour confirmer cette tendance positive. » Balayant les réserves de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a rappelé qu’il n’existait pour l’heure « aucune preuve » que des plantes médicinales puissent « prévenir ou guérir » la Covid-19, le président Rajoelina annonce que sa tisane sera offerte aux enfants des écoles et aux populations démunies. « Cette potion est notre gilet pare-balles dans la guerre contre le coronavirus », affirme-t-il. Depuis le 22 avril, les petites bouteilles au packaging coloré sont vendues à un prix modique, dans les pharmacies et stations service de la Grande Île, grâce à une autorisation temporaire du ministère de la Santé. Les bénéfices des ventes sont reversés à l’IMRA pour « financer la recherche scientifique ». La tisane n’a pour l’heure pas d’autorisation de mise sur le marché (AMM). Car la composition du breuvage est un secret bien gardé. Les scientifiques malgaches souhaitent d’abord faire breveter leur produit afin de pouvoir le vendre à l’étranger, s’ils obtiennent le feu vert de l'administration en charge du contrôle des médicaments. 

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
KieKiliYvette · 06/24/2020
Mais où l'Allemagne a validé le remède selon vos écrits ?
+226-7218**** · 06/30/2020
souvent opéra ment
+235-6692**** · 06/26/2020
petit à petit l'oiseau fait son nid.
ProsperHama-Yesu · 06/25/2020
Les problèmes des journaux et magazine Africains ne s'excusent même pas mais continue de s'attaquer aux vies privées d'autres, sans se tourner à eux mêmes.

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB