opera.com

Mode lecture

Lutte contre la Coronavirus : port du masque, méthode la plus adaptée

PatriceKouakou_04 2d

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data Accepter de porter son masque est un devoir citoyen. C’est un effort de tous et de chacun en cette période de pandémie Coronavirus COVID-19. Le port de masques médicaux et non médicaux par le grand public sur la base d’une approche fondée sur les risques est un geste éthique. Lequel geste aide tous à ne pas aller vers l’hécatombe.

Les statistiques des cas de contamination, de guérisons et de décès  aliènent les consciences et polarisent ainsi les personnalités. Par exemple, à ce jour 25 juin, la Côte d’Ivoire enregistre 8 424 cas confirmés, 3 419 guérisons et 58 décès. Même son de cloche pour le Monde entier, on note 9 530 045 cas confirmés, 4 716 476 guérisons et 485 288 décès

Le port du masque s’inscrit dans le cadre d’un ensemble de mesures anti-infectieuses propres à limiter la propagation de certaines affections respiratoires virales, dont la COVID-19 fait partie.

La méthode la plus adaptée, c’est d’ailleurs le port du masque. C’est pour cela qu’il est obligatoire pour tous. Par exemple, en Côte d’Ivoire, il est obligatoire pour les occupants d’un véhicule de transport en Côte d’Ivoire : Bus, Gbaka, Car, Taxi.

Le port du masque  permet aussi bien à des sujets en bonne santé de se protéger en cas de contact avec une personne infectée qu’à des sujets porteurs de virus de ne pas les transmettre.

Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data Pour faire respecter cette mesure de protection, les forces de sécurité procèdent au contrôle systématique du port du masque dans les lieux de rassemblement.

Le seul port du masque ne suffit toutefois pas à assurer un niveau adéquat de protection dans ces cas et d’autres mesures doivent également être adoptées au niveau personnel ou communautaire contre la transmission des virus respiratoires.

Ainsi, il convient de respecter les gestes barrières. Si rien n’est fait, ce sera la catastrophe. Pour les scientifiques, cette pandémie n’est pas une production humaine, ni une fabrication. La réponse à la question suivante : ‘’Qu’est-ce-qu’il faut faire actuellement pour l’éradiquer’’ devra être notre préoccupation. Les autorités ivoiriennes demandent à tous d’arrêter de ne pas croire. Elles interpellent tous qu’il faut croire que la maladie à Coronavirus 2019 (COVID-19) est présente en Côte d’Ivoire.

I Voir les images dans l'appli et economisez jusqu'à 80% de data ndépendamment du port du masque, l’hygiène des mains, la distanciation physique et d’autres mesures de lutte anti-infectieuse sont de rigueur pour prévenir la transmission interhumaine de la maladie à Coronavirus (COVID-19).

Patrice Kouakou Wanset

Source: opera.com
Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News. Lire Plus>>
Meilleurs commentaires
+225-0151**** · 06/30/2020
pitié pitié de nous on veut travaille pour mangé a notre fein. Je travaille dans le événementiel quand ça fait 4 mois je travaille par je dois le propriétaire de la maison où je vie pensé aussi à nous
GUEST_3k1oLn7k9 · 07/12/2020
Tu fais du perroquet. Explique comment se boucher le nez avec chiffon peut protéger du virus. Au début on disait de porter des gants. Qu'en est il? Réfléchis encore plus.
Baba. · 06/26/2020
Ça ne fait rien car les chinois continuent à bouffer les chauves-souris et les pangolins voir même les chiens et les cafards et ils continuent à déambuler dans le monde entier comme ils veulent.

Moins d'internet, Plus de News -- Moins de 1MB