opera news

download from google play download from apple store

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Connection failed Try again

opera news

download from google play download from apple store

Futur gouvernement: voici les nouveaux critères pour être ministre

BeryNews 01/20/2021

À moins de deux mois des élections législatives, la formation du nouveau gouvernement de Ouattara demeure au centre des préoccupations de l'actuel régime. En effet, le président Alassane Ouattara a déjà commencé à se pencher sur l'ossature de la prochaine équipe gouvernementale qui devrait être connue au lendemain des législatives prévues pour le 6 mars 2021.

View pictures in App save up to 80% data.

Réélu à l'issue de l'élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020, dès le premier tour face au candidat indépendant Kouadio Konan Bertin dit KKB, Alassane Ouattara veut s'assurer la majorité à l'Assemblée nationale afin d'avoir les coudées franches pour conduire son 3e mandat. Dans le camp du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), le parti au pouvoir, cela a été bien compris par les cadres qui ont à coeur d'accompagner leur mentor dans sa quête de fauteuils à l'hémicycle. Dans tous les cas, le chef de l'État ne doute pas un instant qu'il pourra s'octroyer la majorité des sièges.


Outre les élections législatives, un autre chantier préoccupe également le chef de file des houphouëtistes. Il s'agit de la formation du nouveau gouvernement. Selon le magazine Jeune Afrique, Alassane Ouattara a d'ores et déjà commencé les consultations pour le choix des futurs ministres. Notre source précise que l'ancien directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI) souhaite se séparer des membres du gouvernement "qui ont plus de soixante ans, à l'exception des technocrates".


 

Le média panafricain soutient également que les ministres ayant effectué leur entrée dans le gouvernement depuis l'accession d'Alassane Ouattara au pouvoir, en 2011, sont sur la sellette. Pour la formation du nouveau gouvernement, le président ivoirien a fait appel à l'actuel Premier ministre, Hamed Bakayoko, le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, et à Patrick Achi, le secrétaire général de la présidence afin que ceux-ci lui proposent des noms de personnalités politiques.

Content created and supplied by BeryNews.Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address [email protected] and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform. Read more>>

Follow us on Telegram