opera news

download from google play download from apple store

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Connection failed Try again

opera news

download from google play download from apple store

Côte d'Ivoire: Le Porte Parole de la plateforme unique des PME interpelle le gouvernement

News Hub Creator 01/12/2021

View pictures in App save up to 80% data.

Dans une interview que Dr Diomandé Moussa Elias Farakhan, Porte-parole de la Plateforme Unique des PME de Côte d’Ivoire – PUPME-CI, Président du groupement des acteurs, Fédérations et assimilés des PME de Côte d’Ivoire – GAFAPME-CI a bien voulu nous accorder, il sonne l'alerte et interpelle le gouvernement ivoirien sur la précarité qui guette les dirigeants des PME et leurs travailleurs.

Kaba Mohamed Lamine : Monsieur le président que veulent les PME de Côte d'Ivoire en 2021 ?

Porte-Parole PUPME-CI : Les PME de Côte d’Ivoire ne veulent pas être des observateurs passifs d’une Côte d’Ivoire en pleine mutation. Nous nous battons pour l’économie, pour l’emploi, pour l’entreprise. Nous constatons une inquiétude très forte sur le terrain par rapport justement à l’annexe fiscale 2021 et de sa gestion

Kml : De quoi s’agit-il ?

PP PUPME-CI : L’annexe fiscale 2021 dans sa gestion taxe le travail, taxe le capital, alors qu’elle devrait libérer l'audace créatrice. J’en veux pour preuve les nouvelles dispositions de l’ARTCI, la réintroduction de l’impôt minimum fiscal (IMF) etc. Si nous appliquons l’annexe fiscale 2021 dans sa version actuelle le chômage va augmenter de plus de 30%, de même que la pauvreté, et ça sera dramatique.

Les PME sont déjà au taquet, alors pourquoi leur imposer un impôt minimum forfaire ?

Kml : Qu’est-ce que vous proposez ?

PP PUPME-CI : Nous demandons au gouvernant d’aborder la fiscalité et la parafiscalité des PME calmement, sans idéologie, avec responsabilité.

Épistémologiquement, deux approches se présentent :

-         Soit on taxe, on contraint pour finalement créer du chômage et s’enfoncer dans le gouffre.

-         Soit on y voit une merveilleuse occasion de reprendre le leadership en développant des filières d’avenir, innovant, investissant et en créant de l’emploi. Surtout, surtout donner de la flexibilité de plus en plus aux entreprises contre plus d’employabilité pour les salariés.

Les entrepreneurs sont les explorateurs et les héros des temps modernes. Il faut donc leur faire confiance.

Kml : Quel est votre dernier message ?

PP PUPME-CI : Je voulais passer trois (3) messages avant de conclure.1) Notre coût du travail est très élevé avec plus de 20 milliards FCFA de cotisation perçue en trop sur les entreprises (SMIG, Part fiscale, Part sociale, assurance maladie universelle etc.)

1)  2) Mettre fin à l'imbroglio fiscal, qui étouffe. Arrêter de taxer l’entreprise pour financer la sphère publique obèse.

2)  3) Simplifier nos normes, code etc. et, lorsqu’on prend une loi, il faut en supprimer d’autres.

Enfin nous invitons le gouvernement à faire le pari de la PME cela veut dire, faire confiance au lieu de brider leur compétitivité de les pénaliser par des contraintes.

View pictures in App save up to 80% data.

Le titre est de la rédaction !

Content created and supplied by News Hub Creator.Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address [email protected] and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform. Read more>>

Follow us on Telegram