opera news

download from google play download from apple store

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Connection failed Try again

opera news

download from google play download from apple store

La triste histoire de la plus jeune maman du monde

Souleym5 2d


Dans cet article , découvrons ensemble l'histoire de la plus jeune maman du monde.


View pictures in App save up to 80% data.


L’histoire de cette ce jeune maman est incroyable, et rend encore les médecins sceptiques. En 1939, Lina accouche d’un petit garçon à l’hôpital de Lima. Les photos font la Une de la presse : la jeune maman n’a que 5 ans. Elle souffre en fait d’une puberté ultra-précoce. Personne, encore aujourd’hui, ne sait qui est le père de cet enfant.

 

En avril 1939, les parents de la petite Lina commencent à s’inquiéter pour leur fille. L’enfant de 5 ans a très mal au ventre depuis plusieurs semaines, mais surtout celui-ci ne cesse de gonfler. M et Mme Medina sont persuadés que leur fille est habitée par le démon et parcourent leur région des Andes à la rencontre de guérisseurs et de rebouteux. En vain.


View pictures in App save up to 80% data.


 

Le médecin craint une tumeur de l’abdomen


Finalement, la famille Medina s’adresse à un médecin, le docteur Gerardo Lozada, à l’hôpital de Pisco. Le médecin ausculte la petite fille craignant une tumeur massive de l’abdomen. Mais, très vite, il s’aperçoit que la petite Lina est enceinte. De sept mois, au moins.

Le médecin n’en revient pas. Pourtant, les parents de l’enfant lui expliquent que Lina a une poitrine développée depuis l’âge de 4 ans et a des pertes de sang depuis l’âge de trois ans. Mais celles-ci ont cessé il y a un peu plus de sept mois. Le docteur Lozada prend l’enfant sous son aile et l’accompagne à Lima consulter les plus grands spécialistes. On confirme un cas de puberté et de grossesses ultra précoces, et on programme une césarienne.

Le 14 mai 1939, Lina, 5 ans, sept mois et 21 jours, accouche donc d’un petit garçon de 2,7 kilos qu’elle appelle Gerardo, en hommage à son médecin. Elle reste hospitalisée pendant onze mois. Des mois pendant lesquels, la fillette ne montre pas le moindre intérêt pour son nouveau-né. Lorsqu’elle rentre dans sa famille, elle et son fils sont élevés comme des frères et sœurs. Gerardo n’apprendra qu’à 10 ans qui est sa véritable mère.


 

Se montrer à la Foire pour 1 000 $ par semaine

Très vite, cette petite fille et son enfant deviennent des objets de curiosité au Pérou, voire dans le monde entier. La presse médicale relate ce cas hors du commun. Mais c’est surtout des hommes d’affaires désireux de se faire un peu d’argent qui s’intéressent à la famille Medina. Ils iront jusqu’à proposer à Lina de se montrer avec son enfant à la Foire Mondiale de New York, moyennant 1 000 dollars par semaine. Mais très vite les autorités péruviennes vont assurer la protection de l’enfant et interdire toutes les offres commerciales la concernant.


Une question reste néanmoins en suspens. Qui est donc le père de Gerardo ? On accusera d’abord le père de Lina. Il est emprisonné un temps pour inceste, mais est vite relâché faute de preuves. La police soupçonne ensuite le frère aîné de la petite fille, qui souffre de déficience mentale. Mais là encore, aucune preuve. Lina, elle, n’a jamais rien voulu dire.


 


En 1972 elle est mariée et accouche d’un second garçon. Gerardo, a alors 33 ans. Il meurt à 40 ans d’une maladie osseuse. Sa mère, elle, serait encore vie et habiterait un quartier pauvre de Lima.

L’histoire de Lina et les photos de l’enfant avec son ventre de femme enceinte, puis avec son nouveau-né ont fait le tour du monde. Pourtant, des spécialistes sont encore sceptiques sur l’authenticité de cette histoire. D’autres cas de puberté ou de grossesse précoces ont été relatés. Mais jamais à un âge aussi précoce.


Interrogé par le site Aufeminin.com, qui relatait il y a peu l’histoire de Lina Medina, le Pr Jacques Lansac, gynécologue obstétricien au CHU de Tours, se montre lui aussi sceptique. “Les cas de puberté précoce sont enregistrés autour de 9 ans, mais je n’ai jamais entendu parler d’une telle chose. Cela me semble peu crédible, il doit il y avoir une erreur sur la date de naissance de la petite-fille.” Erreur, supercherie ou véritable mystère médical… Le cas de Lina Medina n’a certainement pas cessé de faire parler.


  View pictures in App save up to 80% data.


Souleym5

Content created and supplied by Souleym5.Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address [email protected] and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform. Read more>>

Follow us on Telegram