opera news

download from google play download from apple store

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Connection failed Try again

opera news

download from google play download from apple store

Koumassi: des policiers venus arrêter une vendeuse de pétard ont failli être tabassés

BemaAboubacarCoulibaly 01/1/2021

View pictures in App save up to 80% data.

Photo d'illustration: jeune dame vendeuse de pétards interpellée par la police nationale.


Dans la nuit du 31 décembre 2020 au vendredi 1er janvier 2021, des policiers venus arrêter une vendeuse de pétards et feux d'artifices ont manqué de peu d'être lynchés par les jeunes gens du quartier.


C'est une grande scène de révolte qu'il a été donné de voir au quartier divo dans la grande commune de Koumassi, située dans la partie sud de la capitale économique d'Abidjan.

En effet, quatre éléments de la police nationale descendus à bord d'un véhicule personnel ont simulé un acte d'achat de feux d'artifices afin de savoir qui était la responsable du commerce des pétards et feux d'artifices. Une fois identifiée parmi plusieurs personnes assises devant le tablier, les 4 hommes vont lui signifier qu'ils sont des policiers, et qu'elle devrait les suivre. Prise de panique et pleurant à chaudes larmes, la jeune dame va interpeller les jeunes gens du quartier qui vont s'approcher et tenter de s'opposer.

La scène se produisant au même moment où les feux d'artifices sifflaient de partout dans le ciel de la commune de Koumassi pour célébrer le passage de l'ancienne année à la nouvelle année, plusieurs autres personnes qui allumaient leurs feux d'artifices vont s'approcher et demander qu'ils soient tous arrêtés ou que les policiers libèrent tranquillement la vendeuse toujours en pleurs.

Pour les policiers, il n'étaient pas question de laisser la vendeuse, rappelant aux uns et aux autres que la commercialisation des pétards et feux d'artifices est interdite sur toute l'étendue du territoire.

Les jeunes remontés à bloc, vont s'étonner et poser la question de savoir comment un produit interdit serait aussi répandu un peu partout à Abidjan. La grogne montait, les jeunes gens se faisaient menaçants, contraignant les anciens du quartier à intervenir afin de calmer les jeunes et de laisser la police faire son travail.

La jeune dame à été embarqué et conduite vers le commissariat de police. Sauf surprise, elle devra subir la rigueur de la loi.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by BemaAboubacarCoulibaly.Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address [email protected] and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform. Read more>>

Follow us on Telegram