opera news

download from google play download from apple store

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Connection failed Try again

opera news

download from google play download from apple store

David Tayorault : "J'ai sacrifié ma carrière musicale pour aider les autres artistes "

Èvendrin 01/23/2021

View pictures in App save up to 80% data.


David Tayorault est un artiste musicien, chanteur, arrangeur, pionnier de la musique ivoirienne. Il débute sa carrière très jeune avec le groupe Woya et continue en carrière solo. Il a à son actif une pléthore d'artistes qu'il a fabriqué en tant que arrangeur.

Invité à l'émission Weekend (WKD) de Life TV, David Tayorault parle de son carrière, son parcours.


《 J'aurais aimé être à un niveau beaucoup plus élevé que celui auquel je suis aujourd'hui. 

Je n'ai pas le parcours de Salif Keita et Youssou N'dour, car je me suis beaucoup limité à la Côte d'Ivoire, contrairement à eux, qui ont signé dans des multinationales. J'ai fait le choix d'aider, de participer au développement des autres artistes, en sacrifiant ma propre carrière. 

Je ne jalouse guerre le succès des artistes dont je réalise les arrangements . En les voyant sur les chaînes internationales, je suis fière, car c'est un peu de moi, je suis le socle de leur musique, ce succès est partagé en deux, il est pour eux et pour moi.

Paradoxalement à ce qui se raconte, je suis le mec le plus cool, très ouvert, en tant que dénicheur de talent, je suis obligé d'écouter celui qui vient vers moi, je ne sais pas ce qu'il va m'apporter.

Ma relation avec les femmes, est que je me comporte comme il le faut avec elles.

On traite la femme naturellement avec plus d'attention que l'homme. Alors c'est ce que je fais.

Ce que je regrette dans la musique est qu'aujourd'hui en Côte d'Ivoire, on fait la promotion de la médiocrité . Et c'est vraiment dommage. Il faut qu'on se ressaisisse. Et que la bonne musique revienne.

Ma plus grande fierté, c'est de voir les artistes que j'ai réalisé, devenir des icônes et être reconnus dans le monde entier. Je sens que je n'ai pas travaillé pour rien. 》

View pictures in App save up to 80% data.


MNDRIN

Content created and supplied by Èvendrin.Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address [email protected] and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform. Read more>>

Follow us on Telegram