opera news

download from google play download from apple store

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Pull to refresh

Connection failed Try again

opera news

download from google play download from apple store

Chefs d'Etat et miracles économiques: le discours étonnant de Patrice Talon

Dan_Opeli 11/14/2020

View pictures in App save up to 80% data.

Patrice Talon, Président du Bénin


Patrice Talon tient un discours étonnant pour un chef d'État africain. Il remet en cause la conception très répandue en Afrique au sujet des actes de développements posés pendant les mandats présidentiels." Un pays peut se développer si chacun fait correctement ce qu'il a à faire, s'il est un bon citoyen et que les impôts que vous payez sont utilisés pour faire les routes, les écoles, les hôpitaux sans détournement", a déclaré jeudi le président béninois qui entamait une tournée à Savè, commune située dans le département des Collines à environ 255 km de Cotonou. " C'est ce qu'on demande à un chef d'Etat. On ne demande pas à un chef de faire des miracles. Les miracles c'est chacun de nous qui le fait. C'est pas le travail d'une génération, c'est pas le travail d'un mandat", a souligné Patrice Talon. Il est arrivé à cette conclusion après avoir dénoncé les détournements des deniers publics par les députés, les maires, les ministres, les directeurs généraux des sociétés d'Etats. " Les impôts que les plus pauvres paient, c'est l'argent que détournent les élites politiques pour jouer les riches. C'est l'argent des béninois les plus pauvres qui n'ont pas d'eau, qui n'ont pas de pistes pour évacuer leurs produits, qui n'ont pas d'argent pour aller se soigner. Malgré leur pauvreté, ils paient l'impôt", à dénoncé l'homme d'affaire devenu Chef d'État.

Son discours est un discours de rupture. Il prend à contre-pied la conception qu'ont des Chefs d'État africains. Une conception qui soutient que les infrastructures que réalisent ces Chefs d'Etat relèvent de leur génie. De leurs prouesses. En Côte d'Ivoire, on a entendu ce discours ces dernières années. Le discours est tellement sublimé que certains supporters du Chef de l'État pensent que c'est un argument suffisant pour rempiler même si la constitution ne le permet plus. Patrice Tanon dit ces infrastructures, c'est tous les citoyens qui en sont les bâtisseurs. Le Chef n'a aucun mérite extraordinaire.

Quant à l'argent de détournement des impôts utilisé pour jouer les riches, c'est une tare de tous les gouvernements qui se succèdent à la tête de nos pays. Dès que des personnes arrivent au pouvoir, ils deviennent subitement riches alors ils narguent et oppriment ceux dont ils utilisent les impôts. 

Patrice Talon estime que l'argent qui circulaient avant au Bénin, c'était de l'argent détourné. Maintenant l'argent ne ne circule plus parce qu'il a commencé à empêcher les détournements. Les Beninois feront le bilan avec lui.


 Dan Opéli

Content created and supplied by Dan_Opeli.Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address [email protected] and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform. Read more>>

Follow us on Telegram